FANDOM


Plan B
Plan B
Saison
Épisode

22
Titre (V.O.)
Plan B
Première diffusion (USA)
3 mai 2011
Première diffusion (France)
7 janvier 2012
Écrit par
Dave Kalstein & Joseph C. Wilson
Dirigé par
James Whitmore, Jr.
Épisode précédent
Épisode suivant


Plan B (VO: Plan B) est le vingt-deuxième épisode de la deuxième saison de NCIS: Los Angeles.

SynopsisModifier

Deeks ressort une ancienne couverture qu'il n'aime pas beaucoup, afin de protéger son meilleur ami, également informateur en chef d'un groupe criminel qui veut le voir mort.

Intrigue de l'épisodeModifier

222 LA.png

Le juge d’un tribunal est en train de lire la sentence envoyant Nelson Sanders pour 20 ans en prison fédérale, sans remise de peine possible. Il a été reconnu coupable de trafic d’armes militaires, grâce à un témoignage-clé. Assis au milieu d’un maigre public, Deeks regarde avec soulagement son voisin, Ray, qui n’est autre que le témoin principal qui vient de faire condamner Sanders. Mais au moment de sortir, emmené par des policiers, celui-ci fait une pause devant Ray et lui explique calmement que l’un d’entre eux est un homme mort...Marty et son copain sortent du bâtiment fédéral; Ray est nerveux ; comme il l’était quand les flics les avaient pincés à bord d’une Camaro volée- sauf qu’à priori l’ado craignait plus alors les coups de ceinture de son père que les flics ; problème que ne connaissait pas Marty, son père étant occupé à cette époque à purger sa peine de prison. Un bref au-revoir, et Deeks regarde Ray descendre les marches quand une moto débouche à vive allure : le passager porte une arme automatique, il lâche une rafale sur Ray qui s’écroule les bras en croix. Les passants crient, des policiers hurlent des ordres et tentent de riposter, mais la moto est déjà loin. Télés et caméras présentes pour le procès ont tout enregistré. Comme Eric, qui a mis la scène sur grand écran pour Kensi et Nell. Deeks qui s’était baissé pendant la fusillade se relève, jette un regard triste sur le cadavre, mord dans sa pomme et tourne les talons. Kensi dans le centre des opérations demande à Eric de retrouver la moto. Les caméras de surveillance routière la localisent ; elle prend un virage à gauche : un camion attend un peu plus loin, portes arrières ouvertes, une rampe d’accès posée sur la chaussée. La moto s’y engage et disparaît à l’intérieur du camion. Le conducteur et son passager en descendent et se dirigent vers la sortie, en enlevant leurs casques intégraux. Kensi leur demande...de sourire à l’objectif : le commando d’assassins est formé de Callen et Sam !

NCIS LA générique.png

Au QG, Eric est en bas, en train de regarder les chaines d’info : toutes diffusent en boucle le meurtre du témoin. Il félicite G. et Sam qui rentrent juste ; même s’il trouve que c’était totalement fou ! Pour Sam, c’était juste de la routine. Les deux équipiers entament alors une dispute qui fait fuir le Geek. G. reproche à Sam son « ya-hou » intempestif, Sam rétorque que c’était dans son rôle ; les choses dérapent quand Sam refuse catégoriquement d’inverser les rôles pour leur prochaine fois : lui, il va continuer à conduire, G. restant le tireur. Et s’il ne veut pas être assis à l’arrière, ils pourraient envisager le side-car...Callen plante là son copain, Sam rigole tout seul !

La voiture de Kensi se gare à l’aéroport de LA. Deeks est assis à ses côtés, et sur la banquette arrière, un « invité » ronchonne : le mort du tribunal est là, bien vivant ! Il se plaint d’une réaction allergique aux « pétards », lui qui est sujet aux allergies, comme Deeks le sait ; celui-ci compatit seulement en lui proposant de l’envoyer séjourner dans le Nebraska, là où tous les allergènes se concentrent...Mais Ray ne trouve pas ça drôle, d’autant moins qu’il a été le meilleur indic du flic. Qui ne manque pas de lui faire remarquer qu’il ne doit ce titre qu’au fait d’être un criminel. Ray relativise : il est devenu un citoyen modèle ! Mais il a quand même peur qu’à Miami les alligators viennent lui bouffer les fesses. Kensi intervient : ce sont les crocodiles qui s’attaquent à l’homme. Elle leur fait un cours qui lui vaut aussitôt le surnom d'Encyclopédie. Quand ils descendent de la voiture, Ray fait remarquer à Deeks que Kensi ressemble sacrément à- Marty le coupe, il est d’accord, c’en est flippant- mais quand Kensi veut en savoir plus, son équipier empêche son copain de s’étendre sur le sujet. Il n’a que le temps de parler d’une fille qui habitait le quartier où ils ont grandi ensemble. Du coup Deeks dit qu’ils s’étaient perdus de vue, et retrouvés il y a 5 ans : lui, flic infiltré dans un groupe de trafiquant d’armes, Ray, membre du cercle ; Il lui avait donné le choix entre la prison ou le métier d’indic. Et maintenant, dans le cadre du programme de protection des témoins, Ray devenait Charlie Mitchell et partait, sans sa femme Nicole dont il était séparé, rejoindre la Floride. L’adieu entre les deux amis est un peu émouvant, puis Kensi ramène Deeks à la voiture en lui mettant un bras réconfortant autour des épaules.

Quand ils rentrent au QG, Deeks remercie Sam du geste, heureux que l’équipe du NCIS l’ait aidé à « faire disparaître » son meilleur ami ; l’agence y a gagné la mise sous les verrous d’un gros trafiquant d’armes, ceci dit. Mais Hetty calme l’euphorie du moment : ils doivent maintenant retrouver les armes militaires volées, notamment 5 lance-roquettes AT4 disparus de Pendleton. Un coup de sifflet venu de l’étage l’interrompt : Eric montre simplement sa tablette en demandant à Deeks depuis combien de temps il connaît ce type...

Grimpés à l’étage, ils découvrent une drôle de scène : la voiture de Ray a été prise en chasse par un autre véhicule, et on lui a tiré dessus. Elle est maintenant vide, abandonnée portière ouverte et pare-brise arrière explosé. Le tout non pas à Miami, mais à Los Angeles.

222 LA 2.png
222 LA 3.png










Ray n’a jamais pris son avion : il a revendu son billet et avec l’argent a loué la voiture qui est sous leurs yeux. Heureusement pour lui, le véhicule qui le poursuivait a percuté de face une voiture, ce qui l’a immobilisé. Les occupants en sont descendus et ont ouvert le feu à l’arme automatique, mais à cause de la distance, n’ont pas atteint leur vraie cible : aucune trace de sang dans la voiture de Ray. Or Sanders le croit mort, son assassinat ayant été mis en scène brillamment...à moins qu’il y ait eu une fuite. Mais surtout, pourquoi ce type connu comme le loup blanc de tous les groupes criminels de la ville et maintenant reconnu comme un indic, est-il de retour dans LA ; pourquoi n’a-t-il pas repris contact avec Deeks ? Celui-ci demande à Callen l’autorisation (tacite) de reprendre une ancienne couverture, certain de le retrouver par ce biais. Kensi lui assurera ses arrières. Sam et Callen choisissent de se rendre sur la scène de crime : sur la vidéo, Sam a identifié des fusils d’assaut M4, comme ceux volés dans une cargaison de Pendleton.

En bas, Deeks enfile une vieille veste de cuir noir. Hetty rejoint le tristement célèbre Max Gentry, à la réputation douteuse, un personnage dont Deeks n’est pas vraiment fan, mais il pense le devoir à son meilleur ami : celui qui lui a donné l’arme qui lui a permis de les sauver, lui et sa mère, quand il avait 11 ans, et que son père était à « un verre » de les tuer. Hetty pense qu’il a déjà payé sa dette en évitant à Ray de finir en prison, mais Deeks relativise : son copain est devenu son indic parce qu’il lui faisait confiance, et le « cadeau » n’était payé que 100 dollars par mois...Il ne veut pas avoir sa mort sur la conscience.

Près de la voiture accidentée des assaillants de Ray, Sam ramasse des douilles qui pourraient provenir d’armes militaires. Le tireur et le chauffeur sont partis à pied ; ils sont décrits comme hispaniques et tatoués, autrement dit, totalement anonymes dans Los Angeles. L’épisode souligne seulement que le copain de Deeks cache bien des secrets...

Kensi gare sa voiture devant une salle de billard hispanique. Deeks refuse de lui donner le moindre détail sur son alias, ou même qu’elle entre dans le bar. Il y pénètre donc seul, et se dirige vers un jeune homme qui le reconnaît aussitôt. Manifestement, Max (Deeks) est un sale type qui fait régner la terreur, et qu’il ne faut surtout pas contrarier. Le gars lui doit de l’argent, lui promet un remboursement rapide, mais Deeks pense plutôt se payer en nature sur la petite amie du gamin...L’amitié entre Ray et Max est établie, dans le bar tout le monde est « désolé » pour le loubard, ils ont tous regardé les infos, la mort en direct. Le patron du bar a vu Ray pour la dernière fois une semaine plus tôt, il était parti (comme d’habitude) sans payer...

A l’extérieur, Kensi repère Ray qui marche sur le trottoir. Elle prévient Deeks mais lui demande de ne pas griller sa couverture : elle va l’interpeller elle-même. Sauf qu’elle n’en a pas le temps. Une fusillade éclate ! Ray est encore la cible de tueurs. Il se réfugie derrière un gros pick-up où Kensi le rejoint pour le défendre. Elle descend un des tireurs, l’autre fuit à pieds. Dans le bar, les coups de feu ont semé la panique, mais Max est sorti tranquillement voir ce qui se passait. Il n’y a plus que Kensi derrière le pick-up : Ray s’est envolé...

222 LA 4.png
222 LA 5.png










Les 4 agents rentrent ensemble au QG. Eric dévale l’escalier pour leur donner l’identité du type laissé sur le carreau par Kensi : Vince Mendoza, membre du gang des Southland Kings. Donc Ray a dû bosser avec eux, et ils ont peur maintenant d’être doublés, tout comme il a doublé Sanders. Deeks est catégorique, c’est totalement impossible (les Southland Kings ont tué quelqu’un dans leur quartier, et Ray les détestait). Pourtant ils ont bien un motif pour vouloir sa mort. Et si Ray a caché à son meilleur copain qu’il ne prenait pas son avion, il peut aussi lui avoir dissimulé beaucoup d’autres choses. Le numéro de série du fusil de Mendoza a été limé, mais le labo devrait pouvoir retrouver des éléments. Est-ce que Ray cherche à assouvir une vengeance ? Deeks n’y croit pas. Veut-il parler à sa femme, Nicole ? Il faudrait le lui demander ; mais pas ouvertement : elle ne sait pas que Deeks est un flic, elle se confiera plus facilement si elle continue à l’ignorer. Kensi se charge donc de l’amener à l’annexe. Quant à Mendoza, il a des parts dans un restaurant en ville, qui appartient aux Southland Kings ; ce n’est qu’une façade qui cache un cercle de jeu clandestin salvadorien, où de riches hommes d’affaires peuvent parier en présence de belles jeunes femmes. Eric suppose que c’est un job pour Deeks...mais celui-ci, préoccupé, veut parler à Nicole. Sam et Callen échangent un regard interrogateur et soucieux dans sa direction.

Ce sont donc Sam et Callen, habillés chic, qui se rendent à l’adresse du restaurant. Ils vérifient l’adresse parce que l’endroit est miteux ; le resto, à ciel ouvert, est tout aussi minable ; au fond, une fille sexy derrière un comptoir et devant une porte fermée, dénote : ils s’approchent. Mr Carl/Callen est bien connu du lieu, y a toujours été bien traité ; si la jeune personne ne le connaît pas, c’est qu’elle est nouvelle (il lui donne sa carte). Il dirige un fond de pension en ville, et veut fêter un contrat avec un nouveau client (Sam). Comme cela ne débloque pas la situation, Sam joue le client outragé : lui, un blue chip, trainé dans un endroit pareil ? Il fait demi-tour, Callen le rattrape au vol, et discrètement mais pour les oreilles de la jeune femme, Sam se dit outré d’être amené ici après avoir filé 3,5 millions de dollars de commission à Mr Carl...G., ennuyé, glisse alors à la jeune femme que Mr Carl aime faire la fête. Elle sourit et frappe en rythme contre la porte qui s’ouvre aussitôt : un gorille les fait entrer dans un casino luxueux, où une fille les prend aussitôt en charge ; ils ont quelque chose à fêter ? Champagne (Sam reconnaît une réserve Krug). Callen lui montre alors la photo de Ray (sensé lui avoir fait connaître l’endroit). La fille va aussitôt parler à un des videurs qui fait signe à un de ses collègues. Les deux s’approchent de la table des agents, tasers en main. Sam prévenu par Callen se débarrasse de son agresseur, vite remplacé par un autre, pendant que G. neutralise le sien. Un type en veste plonge par dessus le bar ; G. lance aussitôt un taser à Sam, qui s’en sert sur l’homme qui avait attrapé une arme, mais la laisse échapper et s’écroule à 4 pattes sous la douleur. Ramassé sans ménagement par l’ex-SEAL, menacé d’une nouvelle décharge par G., il explique à Mr Carl que Ray est un mouchard ; il n’a jamais fait affaire avec lui personnellement, mais il suit (avec plaisir) l’ordre de le tuer ; et s’il sait que l’indic est encore en vie, c’est que...la femme de Ray le lui a dit !

A l’annexe, une jeune femme blonde est assise, seule, dans la salle d’interrogatoire. Les 4 agents la regardent sur l’écran de la pièce voisine. Sam explique que c’est elle qui a appelé les Southland Kings ce matin, et leur a dit que Ray était vivant. Un geste équivalent à une complicité de meurtre au 1er degré. Deeks demande à Kensi de le menotter : il veut garder son personnage de Max, Ray n’ayant pas voulu la mettre au courant du fait qu’il était un indic (et donc Deeks un flic) quand il l’avait connue. Nicole est heureuse de le voir. Il lui dit avoir été cueilli par les fédéraux, qui les soupçonnent, lui et elle, de savoir où se cache Ray. Il aime ce qu’elle a fait avec ses cheveux, elle apprécie ; leurs regards s’emmêlent, ils s’embrassent, longuement, sous les yeux étonnés puis incrédules de Kensi. Il s’interrompt pour lui murmurer qu’ils doivent regarder, mais leurs lèvres se retrouvent aussitôt. Kensi est perturbée, on lit dans son attitude le gros effort qu’elle doit fournir pour rester impassible. Une fois encore, c’est Deeks qui s’arrête pour cette fois murmurer « Ray ». Il ne veut pas retourner en taule, il a peur de ces feds, il veut qu’elle l’aide à comprendre. Alors elle raconte.

Ray lui a dit qu’il avait tourné sa veste, et que pour aider un flic il allait témoigner contre Sanders, avant d’être mis à l’abri ; elle avait choisi de ne pas l’accompagner. Avant le procès, un type l’avait appelée, il lui donnerait 100.000 dollars si elle l’aidait à retrouver Ray ; elle avait refusé, mais gardé son numéro. A ce point de son récit, elle hésite : si elle dit la vérité, ils ne les coffreront pas ? Ils pourront même ressortir ensemble ? Deeks en serait heureux...Callen glisse un œil sur Kensi, figée. Nicole reprend : ce matin Ray est passé au volant d’une voiture de location, pour récupérer de l’argent mis de côté ; il lui a dit qu’il allait emmener quelqu’un avec lui, une petite grue qui travaille sur le Grand Marché Central- Jenna. C’était la 1ère fois qu’elle en entendait parler. Alors elle a rappelé le type, a réclamé son argent, livré Ray. A côté, Kensi se lève aussitôt, Deeks baisse la tête. Nicole ajoute que ce fils de p*** égoïste ne mérite pas d’être heureux ; Kensi entre dans la pièce, mais, les yeux dans les yeux, aucun d’eux ne lui prête attention ; Nicole est heureuse que Ray soit parti, et Max de retour...Deeks n’a pas le temps de répondre, Kensi l’arrache à sa chaise. Il reste silencieux quand elle menotte, évitant le regard de Nicole, qui soupire lourdement.

A côté, Sam explique à Deeks qu’Eric a lancé une recherche sur la fille du marché ; mais Max la connaît, il va y aller – Deeks garde les yeux baissés. Jusqu’à ce qu’ils sentent les regards braqués sur lui et réponde à leur question implicite : il va bien ! Mais Callen n’est pas convaincu : la seule chose qui n’était pas vraie dans la scène précédente, c’était son alias ; et même ça, il trouvait que ça sonnait juste ! G. s’est rapproché de Marty, il veut voir ses yeux de près. Le flic s’explique : quand il a eu la grippe, la police ne lui a pas apporté de la soupe au poulet-Nicole, si. Il ajoute, pour Kensi, que tout est sous contrôle. Callen lui laisse le bénéfice du doute, et lui demande de leur ramener Jenna. Il sort avec Sam. Kensi essaie de sonder Deeks plus avant ; mais il lui dit que c’est le même jeu que celui dont elle use quand elle met des talons hauts et une robe pour faire parler un suspect. Alors elle veut savoir s’il va lui dire la vérité, qu’elle n’a peut-être pas envie d’entendre, mais qu’elle mérite pourtant ; resté seul, Deeks respire à fond, lentement, il tente de calmer la tempête que Kensi a levé en lui...

222 LA 6.png
222 LA 7.png










Au QG, Callen se hâte dans l’escalier quand Hetty, qu’il n’avait pas remarquée, le fait piler en lui disant « de ne pas le faire » ! De ne pas parler à Deeks ; G. soupire : le mensonge que Marty vit avec Nicole est le même que celui qu’il a vécu avec Kristin Donnelly. Peut-être que si quelqu’un lui avait parlé à ce moment là, les choses auraient été différentes. Hetty le coince : il aurait écouté ? G. est forcé d’admettre que non. Hetty enfonce le clou : il pense toujours à elle et à l’enfant ? Pas disposé du tout à répondre, il la remercie pour son conseil et poursuit son chemin. Elle prend ça pour un oui...

G. entre dans la salle des opérations et s’en prend directement à Eric. Il faudrait peut-être qu’il retrouve Ray s’ils veulent pouvoir le protéger ! Mais le Geek n’a pas trouvé le moindre indice prouvant un lien quelconque entre le gang et l’indic. Alors Callen demande à Nell si elle a quelque chose. Celle-ci est dans l’armurerie, penchée sur un fusil d’assaut, et communique grâce à une tablette, en vidéoconférence. Le fusil fait bien partie du matériel militaire de Pendleton volé par Sanders; donc celui-ci a vendu son butin aux Southland Kings. Il est temps de lui rendre une petite visite. Callen dit à Nell qu’ils l’emmènent, elle prend sa tablette et en marchant demande à Eric de lui donner tout ce qu’il sait sur Sanders, les Southland Kings et Ray – ce qu’il fait grâce à un réseau sécurisé. Et un peu plus tard dans la voiture de Callen, Nell, assise derrière Sam, leur livre ses 1ères conclusions. Sanders a traité avec le gang et avec Ray, mais séparément. Or le gang veut la peau de Ray ; et celui-ci n’a pourtant aucune information qui pourrait les faire tomber. Sauf...sauf si Sanders a dit le contraire aux Southland Kings. La Rockstar Nell (dixit Eric) devrait sortir plus souvent, la complimente Sam !

Kensi gare sa voiture devant une des entrées du Grand marché Central. Deeks veut y aller seul, pour éviter les questions que pourraient soulever une nouvelle petite amie de Max. Kensi lui fait remarquer qu’il n’aurait pas eu besoin de reprendre sa couverture au billard, ils auraient pus se contenter de surveiller les lieux ; il s’énerve : elle veut dire qu’il aime « être Max » ? Elle souligne juste que quelquefois c’est plus simple d’être quelqu’un d’autre ; il réplique que c’est parfois trop simple, et s’éjecte de la voiture.

Max se plante devant Jenna qui n’est pas plus ravie que ça de le voir. Lui s’étonne qu’elle ne soit pas plus bouleversée que ça de la mort de Ray- qui se pointe à cet instant précis ! Quand il aperçoit Deeks, il fuit, bousculant la foule qui déambule dans les allées. Deeks se lance à sa poursuite, en avertissant Kensi ; Jenna court derrière eux. Ray est sorti du marché, travers le boulevard et se jette dans une cabine montante du Angels Flight. Deeks ne peut éviter une voiture, roule à terre, se relève pour reprendre sa course. Il monte 4 à 4 l’escalier qui longe le funiculaire ; Ray s’éjecte alors de la cabine, vole par dessus des barrières pour se ruer dans le parc Angels Knoll ; où Deeks finit par le rejoindre et le plaquer au sol. Ils luttent un moment, puis la raison l’emporte : ils ne s’affrontent plus que verbalement. Ray ne sait pas pourquoi les Southland Kings veulent sa peau ; mais sait pourquoi il est revenu : il veut emmener Jenna (qui, arrivée entre temps, est bloquée à distance par Kensi). Parce qu’elle est enceinte. Il ne l’a appris que le matin même. La protection des témoins n’étant assurée que pour eux et leur famille proche, sans exception, Ray s’était dit que si Deeks les voyait ensemble, il comprendrait, et se laisserait forcer la main. Parce que Ray ne veut pas laisser passer sa chance d’être père, et un bon père. Il ne quittera pas LA sans Jenna ; ou alors les pieds devant. A ces mots, Jenna, libérée par Kensi, se blottit contre lui.

Sanders est assis dans un parloir de la prison fédérale où il est détenu. Callen ouvre la porte et sans préambule lui et Sam le félicitent pour ce coup d’audace vraiment malin. Nell qui les escortent filment la scène pour Eric via sa tablette, dans une liaison à double-sens. Sanders joue l’étonné, et mis au courant de ce que les agents ont déduit, il leur conseille simplement de revenir quand ils auront des preuves. Parce que oui, il a vendu des armes aux Southland Kings, mais ne les a jamais contactés personnellement. Eric envoie alors une photo (prise par le NCIS) à Nell, qui la met sous le nez de Sanders : elle date de 15 jours avant son arrestation ; on le voit discuter avec un boss des Southland Kings, recherché pour meurtre. Le trafiquant ricane : s’ils bloquent les salvadoriens, il dira aux russes que Ray va témoigner contre eux; s’ils ratent leur cible, il ira voir les serbes ; puis les italiens ; puis...tous seront plus disposés à le croire lui que des fédéraux ! Ray l’a envoyé là pour 20 ans, il compte en profiter pour mener sa vengeance à bien ; son idée fixe, son seul boulot, contrairement à eux qui auront d’autres chats à fouetter. Convaincus, les agents repartent rapidement.

A l’annexe, Nicole fait les 100 pas dans la pièce où elle est toujours seule, sous les yeux de Ray qui la contemple via l’écran. Kensi se sert du café, Deeks rejoint son copain : Jenna est à l’abri dans un motel, sous bonne garde. Soulagé, Ray lui demande si Nicole est toujours amoureuse de lui – il n’est pas aveugle, ça a toujours été évident, et ça pourrait marcher, d’ailleurs ! Deeks rétorque que si les choses étaient différentes, peut-être : elle ne sait pas qui il est vraiment. Ray se marre : contrairement à l'Encyclopédie ! Marty le calme : elle est son équipière. L’autre n’en démord pas, il y a quelque chose entre eux. Ils ont dû baisser la voix, Kensi ayant levé l’oreille. Ray veut que son ami lui promette un truc : bien qu’il soit difficile d’être en contact quand il sera « relogé » (une bonne chose, selon Deeks...), il exige un coup de fil pour connaître l’évolution de leur situation. L’arrivée de Sam et G. dispense Deeks de répondre. Les « scoobies » ont une bonne nouvelle : la preuve que Ray n’a aucun lien avec les Southland Kings ; et une mauvaise : Sanders le poursuivra de sa vengeance le temps qu’il faudra, et aucune protection ne pourra le sauver. Sa seule chance : le gang qui a acheté des armes militaires à Sanders va revenir à la charge – à eux de contrôler où ! Deeks monte sur ses grands chevaux : pas question que son copain joue les chèvres. Ray s’inquiète pour Jenna ; sur la promesse de Sam qu’elle et l’enfant seront protégés à vie s’il lui arrive quelque chose, il n’hésite pas longtemps, malgré la colère de son pote : il accepte...

222 LA 8.png
222 LA 9.png










Deeks rejoint Nicole. Il prend une chaise pour s’asseoir près d’elle, ne sait pas trop comment s’y prendre, hésite, et puis finalement se lance et lui raconte la vérité. Elle est blessée, puis en colère. Mais considère qu’il aura été quand même ce qui lui sera arrivé de mieux dans la vie...et accepte d’appeler le gang pour livrer une nouvelle fois Ray.

Echo Park de Los Angeles : Ray attend son rendez-vous, téléphone à l’oreille. Callen est planqué dans un gros 4x4, un gilet pare-balle sur le dos. Deeks et Sam jouent aux touristes de chaque côté de l’appât, pendant que Kensi surveille les alentours. Elle donne l’alerte : un 4x4 vert arrive. Suivi par un fourgon bleu, le véhicule pile et s’immobilise à la hauteur de Ray. Des hommes armés jaillissent ; Callen les a devancés et leur hurlent de lâcher leurs armes, ils ont devant eux des agents fédéraux. Bien sûr, la réponse vient sous la forme d’un feu nourri dirigé à la fois contre Ray et lui. Deeks et Sam ont extrait de poubelles devant eux des armes automatiques, Kensi s’est abritée derrière un store, et la fusillade devient générale. Sam et Callen ont descendu chacun un homme. Ray s’est abrité derrière un camion, où Deeks le rejoint. Kensi les presse de s’éloigner : l’un des membres du gang vient de saisir un lance-roquettes, et pulvérise le camion ; les deux amis ont eu le temps de courir plus loin se réfugier derrière un bulldozer. Sam leur crie d’y aller, ils vont les couvrir ; Callen hurle « Plan B, Deeks, Plan B ! ». Deux autres types sont touchés. En courant, Marty explique alors à Ray que des agents l’attendent à l’adresse qui est posée sur le tableau de bord du 4x4 vers lequel ils se dirigent ; ils l’escorteront jusqu’à un avion pour l’Oregon. Jenna est déjà dans la voiture. Ray se dépêche de démarrer, pendant que Deeks va reprendre sa place dans la mêlée. Mais le SUV noir n’a pas remarqué un camion-poubelle qui surgit de sa droite, et le percute intentionnellement avant de s’éloigner. Du carburant s’échappe du véhicule immobilisé, et brusquement, il explose.

Projeté en l’air, il retombe sur le toit, complètement embrasé. La fusillade s’est interrompue : tous les yeux sont braqués sur l’accident. Pour les Southland Kings, la surprise est plutôt heureuse, pour les agents, c’est la consternation. Deeks est horrifié, il tente de se rapprocher de l’épave. Sam est le premier à réagir : il blesse un type, et profite de la confusion du dernier pour le prendre à revers. Il le force à s’allonger. Déjà des sirènes retentissent. Kensi essaie d’éloigner Deeks, mais il souffre terriblement et veut rester seul. Sam menotte le blessé, G. l’autre, qui ricane en montrant de la tête ce qui reste de la voiture de Ray: ça valait le coup ! Ils sont embarqués par la police. Callen et Sam fixent alors Deeks, qui regarde ce qui se passe dans son dos...et n’est même pas surpris par la voix qui lui dit « J’espère qu’ils ont gobé le coup de l’échange de voitures ». Ray est là, avec Jenna !!

Il lui promet qu’il sera un bon père, bien meilleur que celui qu’il a eu, ou que celui de son copain ; il a toujours su qu’ils feraient bien mieux qu’eux dans la vie ; il veut des nouvelles d'Encyclopédie, même si Deeks lui répète qu’il n’y a rien entre eux. Et il le remercie, il étreint celui qu’il considère comme son frère, avant de se sauver, pour de bon cette fois !

Au QG, Eric contemple la carcasse fumante : il y en a qui évacue le stress au gymnase ; lui, il bousille des voitures et les fait exploser. Nell le congratule – cette fois, la rock star...!

Plus tard, Deeks vient s’asseoir en face de Hetty qui déguste un thé fumant à son bureau. Il la remercie d’avoir autorisé Ray à emmener Jenna. Elle lui répond que personne ne devrait vivre seul, pas même lui – mais comme il l’a elle, il n’est pas seul ! Elle ajoute que Nicole a laissé un message pour lui : elle le déteste mais ne regrette rien. Il soupire...lui non plus, en fait...

Les autres ont déjà récupéré leurs affaires pour rentrer chez eux ; Callen bloque Deeks : la police les a prévenus que le premier coup de fil des Southland Kings a été pour Sanders, pour lui confirmer la mort de Ray, qui ne risque donc plus rien. Marty change de sujet : il a entendu parler du chantier que les deux compères ont mis dans la salle de jeu clandestine. Certains endroits méritent qu’on éclate des crânes, mais là, il aurait fallu plus de doigté...Kensi abonde dans son sens : ils devraient être plus au courant des coutumes locales. Par exemple, ces « Clandestinos » viennent du Nicaragua. G. la coupe « Bonne nuit, Encyclopédie ». Avant de le suivre, Sam avertit Deeks : la prochaine fois qu’il aura envie de leur présenter un copain...qu’il s’abstienne !! Il ne reste que Kensi, qui demande à son équipier s’il a prévu d’appeler Ray – quand il le fera, il lui dira bonjour de la part d'Encyclopédie. Et, au fait, elle est contente que leur truc fonctionne. Elle rigole de sa tête en s’éloignant. Lui murmure pour lui-même : rien – il répète plus fort : il n’y a rien !


Source : lien

Évènements majeurs de l'épisodeModifier

  • Nous apprenons un peu plus sur le passé de Deeks.

CastingModifier

Personnages réguliersModifier

Personnage Acteur Fonction
G. Callen Chris O'Donnell Agent Spécial du NCIS
Sam Hanna LL Cool J Agent Spécial du NCIS
Kensi Blye Daniela Ruah Agent Spécial du NCIS
Marty Deeks Eric Christian Olsen Agent de liaison LAPD
Eric Beale Barrett Foa Technicien informatique
Henrietta Lange Linda Hunt Directrice des opérations
Nell Jones Renée Felice Smith Technicienne informatique

Autres personnagesModifier

  • Ray Martindale (Channon Roe)
  • Nelson Sanders (Evan Parke)
  • Nicole Martindale (Erin Foster)
  • Joey (Joe Egender)
  • Juge (Cathy Lind Hayes)
  • Boss (Mo Gallini)
  • Jenna (Shannon Collis)
  • Hôtesse d'accueil (Rebeka Montoya)
  • Bartender (Ron Roggé)
  • Femme (Ina Barron)
  • LAPD officier (David Mate)

Diffusion & AudiencesModifier

Pays Diffusion Audiences
Drapeau USA.png 3 mai 2011 sur CBS 14,16 M
Drapeau Canada.png 3 mai 2011 sur Global 1,69 M
Drapeau France.png 7 janvier 2012 sur M6 inconnu

CitationModifier

à venir...

Galerie photosModifier

  • Promo
  • Promo

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard