FANDOM


Il faut sauver Dom
Il faut sauver Dom
Saison
Épisode

21
Titre (V.O.)
Found
Première diffusion (USA)
4 mai 2010
Première diffusion (France)
16 juillet 2010
Écrit par
R. Scott Gemmill
Dirigé par
James Whitmore Jr.
Épisode précédent
Épisode suivant


Il faut sauver Dom (VO: Found) est le vingt-et-unième épisode de la première saison de NCIS: Los Angeles.

SynopsisModifier

Lorsque de nouvelles preuves sur l'enlèvement de Dom font surface, l'équipe se met à la recherche de leur co-équiper afin de le retrouver ...

Intrigue de l'épisodeModifier

121 LA.png

Un homme est allongé par terre, un sac sur la tête, menotté à un tuyau dans un sous-sol. Un rat qui s’approche n’est même pas effarouché par l’ouverture d’une porte au fond de la pièce. On entend ce qui pourrait être l’ appel à la prière d’un Muezzin. Deux hommes armés entrent, la tête dissimulée dans des chèches qui ne laissent voir que leurs yeux. L’un d’eux éclaire la scène avec une lampe torche, pendant que l’autre ouvre les menottes du prisonnier. L’homme est traîné dans un escalier, puis assis sur une chaise devant une caméra. Sa djellaba est pleine de sang Quand un des hommes lui enlève le sac de la tête, on reconnaît le visage tuméfié : Dom !

NCIS LA générique.png


Un téléphone (posé sur une table de nuit) sonne: Sam, allongé près d’une femme qui dort en lui tournant le dos, décroche, ensommeillé : la voix d’Eric dit « Sam », quelqu’un parle arabe en fond sonore. Même fond sonore, mais le téléphone est cette fois posé sur un mélange de papiers, magazines, restes de repas…il réveille Kensi : Eric lui dit qu’il y a du nouveau, qu’elle doit venir immédiatement. A l’annexe, devant un échiquier (une partie est entamée), des bières, des outils, G. perfectionne son arabe (il semble que ce soit du Farsi). Le téléphone sonne, Eric dit à G. qu’ils ont une piste, qu’une vidéo vient de leur parvenir : il doit se dépêcher de venir.

Au QG, la vidéo, repérée une heure plus tôt sur un site jihadiste, montre l’un des hommes qui s’occupe de Dom : en arabe, Sam traduisant, il réclame la libération d’un des leurs, Ala A Din Keshwar, sous 24 heures, sinon Dom sera exécuté (ce dernier est montré une lame de sabre sous la gorge…). L’équipe est sous le choc, mais G. ne veut pas perdre de temps. Eric l’informe que la vidéo a été mise en ligne d’un cyber-café de Rabat, au Maroc. G. réclame que la bande soit analysée à fond (vêtements, bruits de fonds, voix, mots employés, tout doit être passé au peigne fin). Les infos doivent être transmises au FBI, à la NSA, à tous ceux qui peuvent donner un coup de main.

Kensi doit chercher qui sont ces ravisseurs, où ils opèrent, d’où vient leur argent. Nate doit rassembler tout ce qu’il peut sur ce Keshwar, et mettre le Directeur Vance au courant. Kensi demande s’il faut prévenir les parents de Dom. Sam s’énerve à l’idée de leur dire « votre fils est vivant mais il va être exécuté », mais Kensi pense qu’au moins ils pourraient prier, et qu’ils ont droit à la vérité. G. intervient pour dire qu’il chargera Nate de les contacter, mais que, d’ici là, il espère qu’ils auront retrouvé Dom sain et sauf.

Sam veut traverser l’océan sur l’heure, mais Callen lui fait remarquer qu’ils ne savent pas où se trouve Dom. Sam lui dit qu’ils le sauront une fois en vol, qu’ils pourront donc se poser où il le faudra en Afrique ou au Moyen-Orient. G. le freine en lui demandant ce qu’ils feront, au-dessus de l’Atlantique, s’ils apprennent qu’il est en Indonésie ou aux Philippines. Sam explique son impatience, « ils » ont Dom depuis 2 mois. Callen lui répond qu’il semble tenir le coup. Sam est énervé de constater que, malgré tout ce temps, ils ignorent encore qui l’a enlevé, pourquoi, et quelle peut être la valeur d’échange d’un agent débutant. G. pense qu’il a peut-être été enlevé par hasard, mais Sam trouve que le fait que des pros, des colombiens, se soient occupés de l’affaire, prouve que c’est bien eux, au-moins le NCIS, qui étaient visés.

Pendant ce temps Hetty s’énerve au téléphone contre Dick, contre Monty, et en français sur un général, pour finalement s’adresser à tous, en réclamant toute leur coopération, ainsi que l’accès libre à la totalité de l’espace aérien de la Tunisie. Sinon, son prochain appel sera pour Fradkov [le russe à la tête du renseignement extérieur], et elle leur jure de délocaliser cette fichue enquête ! G., arrivé en pleine scène, lui demande si elle se sent mieux. Il a l’impression qu’elle a déjà fait ça auparavant !

Hetty veut savoir où ils en sont. G. lui répond qu’ils jouent à cache-cache dans le noir, et que la pendule tourne ! Hetty pense connaître quelqu’un qui pourrait les aider, mais a un doute sur sa volonté de le faire. Pourtant il lui doit une faveur, ou dix ! G. lui dit d’essayer en lui parlant gentiment, cela avait l’air de marcher avec les gentilshommes au téléphone ! Hetty doute qu’aucun d’eux soient gentils, et est certaine qu’aucun n’est un homme !

Au milieu des pilotis de la jetée de Santa Monica, Sam est interloqué : Hetty n’a donné ni le nom de l’agent qu’il doit rencontrer ici, avec G., ni pour quelle agence il travaille. Mais G. a confiance en Hetty. L’homme qui se présente leur demande des nouvelles de la « Duchesse de la Duplicité ». Elle l’a sorti de plusieurs mauvais pas. Malheureusement, l’homme n’a pas grand-chose à leur apprendre sur Ala A Din, dont personne ne sait à quoi il ressemble ; son groupe serait le « TAJ », (Talib Al Jihadia), très actif dans l’espoir de se faire un nom ; des rumeurs donnent Keshwar mort au Pakistan, la dernière en date le dit prisonnier d’une Agence américaine, sans pouvoir préciser laquelle. Il semble que l’agence qui le tient garde cette information secrète dans l’espoir de capturer le reste du groupe ; pour obtenir un maximum de fonds de la part de l’Etat. Quant au TAJ, il aurait des camps d’entrainement au Soudan, en Erythrée, peut-être aussi en Somalie : tout ce que sait leur contact est sur une clé USB qu’il leur confie. L’homme conclut en se montrant désolé pour Dom, ce qui fait bondir Sam ! Puis il les charge d’un message pour Hetty : elle est toujours en photo dans le bar de Velika Krusa Kosovo, ce qui devrait lui faire vraiment plaisir !

Retour au QG où la tension monte entre Kensi et Eric car leurs recherches restent vaines. La fameuse clé USB comporte une vidéo où Sam reconnaît l’un des combattants : Moe !

121 LA 2.png
121 LA 3.png










Qui est parti en Afrique la nuit où Dom a été enlevé. Depuis, ses parents adoptifs n’ont plus de nouvelles de lui. Sam raconte à G. que le père de Moe faisait partie des gens recrutés par le gouvernement soudanais pour combattre les rebelles, mais qui se sont révélés être pires ; d’où leur surnom de « Diables à cheval avec des fusils ». Sam se demande si le fait d’avoir tué le Père de Moe pour sauver des humanitaires n’est pas la cause de ce qui arrive maintenant. Il veut partir au Soudan chercher Dom, mais G. pense qu’il vaut mieux, avant de partir, avoir le lieu exact de détention. Les 2 équipiers s’affrontent, mais Sam cède quand G. lui dit qu’avec Moe impliqué dans l’histoire, ils ont maintenant un endroit pour démarrer leurs recherches : Le Centre pour la jeunesse éthiopienne!

Au centre, leur arrivée fait fuir un homme qui menace Sam avec un couteau, après avoir jeté son ordinateur portable dans la piscine, où Kensi le repêche. Malheureusement, l’homme, Yari, ne veut pas parler, même menacé d’être poursuivi pour terrorisme, ce qui met Sam hors de lui. Et la carte mère de son ordinateur n’a pas apprécié son bain. Hetty provoque une catastrophe en pressant Eric de la remettre en route avant un séchage complet. Hetty s’excuse avant de dire au jeune homme qu’il est le meilleur à son poste, et que si ses manières l’énervent, par contre elle sait qu’il va réparer cette maudite carte mère rapidement. Car l’heure tourne !

121 LA 4.png
121 LA 5.png










C’est Kensi qui débloque la situation en trouvant une lettre de démission d’une jeune femme qui semble désapprouver ce qui se passe au centre : cela la rend très sympathique aux yeux de Sam et de G., qui trouvent les mots pour lui faire donner le prénom d’un homme: Kalil. Celui-ci apparaît dans l’ordinateur réparé par Eric. Riche homme d’affaires, et bien renseigné, il rencontre Sam et G. entouré de ses avocats, ce qui fait échouer leur tentative d’arrestation.

Pendant ce temps, Dom a entrepris d’essayer de se délivrer en se fabriquant un outil de fortune. Quand ses ravisseurs le ramènent devant la caméra, il essaie de se servir de son outil comme d’une arme, mais ne récolte que quelques coups de crosse supplémentaires. Toutefois il a entaillé la main d’un des hommes, et surtout, dans la bataille, la caméra est tombée : le temps d’en trouver une autre est autant de temps de gagné pour Dom. Après qu’il l’ait ramené et rattaché dans son sous-sol, Moe (qu’il ne reconnaît pas) lui dit qu’il n’aurait pas dû faire ça. Mais Dom dit que de toute façon il va mourir ! Le fait que Moe lui parle anglais l’incite à essayer d’en faire un allié, sans résultat semble-t-il.

121 LA 6.png
121 LA 7.png










Au QG, Hetty a téléphoné partout pour obtenir de l’aide. Ainsi un commando de marines basé sur un navire dans le Golf d’Aden, est prêt à intervenir et à frapper très fort dès qu’une cible leur sera offerte…Hetty commence à douter, mais G. dit qu’ils retrouveront Dom, parce qu’ils n’abandonneront pas. Hetty lui fait confiance, en lui rappelant que les situations extrêmes nécessitent parfois des décisions extrêmes, mais que personne ne s’intéressent aux méthodes quand les résultats sont positifs.

Callen applique immédiatement les conseils d’Hetty. A l’annexe, il confronte un homme à Yari en leur demandant qui a tuyauté Kalil. Comme aucun ne veut parler, il attache un parpaing aux pieds du 2ème homme, ouvre une trappe dans le plancher, et pousse l’homme à l’eau, sous les yeux horrifiés de Yari. G. lui dit qu’il va le tuer aussi, puisqu’il l’a vu commettre un crime. Yari se met à table, et avoue que Kalil donne de l’argent pour recruter de futurs djihadistes, leur payer le voyage et leur formation en Afrique. Kalil a également payé les colombiens pour enlever Dom. G. quitte Yari pour rejoindre Sam… et prend des nouvelles de son noyé pas mort du tout : c’est un agent du NCIS, complice pour l’occasion.

121 LA 8.png
121 LA 9.png










Il ne reste que 40 minutes avant l’expiration de l’ultimatum des 24 heures. Eric n’a pas réussi à suivre l’argent de Kalil. Il sait que ce dernier a fait un « tour du monde des cellules terroristes ». L’équipe est donc persuadée qu’il sait précisément où Dom est détenu. Mais son téléphone est inerte depuis des heures, personne ne sait où il est, et même s’ils arrivent à le localiser, ils n’ont aucun moyen juridique légal de l’appréhender. Hetty leur donne sa solution : un avion, le plein fait, et l’équipage au complet, les attend pour les emmener, eux et Kalil, dans un lieu d’interrogatoire secret (le plus horrible possible, comme celui de Bondsteel in Kosovo). Le fait de menacer Kalil de torture devrait le faire parler avant même d’avoir quitté la Californie ! Kensi objecte que cela n’aura aucune valeur en cour de justice, mais Sam réplique qu’ils ne veulent pas monter une accusation pour un tribunal mais délivrer Dom ! Nate pense que de toute façon Kalil et ses avocats vont leur tomber dessus, et que la carrière de chacun d’entre eux pourrait s’arrêter là avec une telle opération. Mais Sam fait remarquer que sauver la vie d’un agent est plus important que leur carrière…Kensi se range à l’avis de Sam, Eric aussi. G. cite Hetty (les situations extrêmes appellent des mesures extrêmes). Nate se range à leur avis en se consolant à l’idée de devenir magicien, comme il en a toujours rêvé ! Mais Hetty lui dit que, sans vouloir le détourner de sa nouvelle carrière, elle prendra l’entière responsabilité de l’action.

A ce moment, l’ordinateur d’Eric les prévient que Kalil est en train de se déplacer. Dans le sous-sol, Moe apporte de l’eau et une gamelle à Dom. Celui-ci voudrait connaître le temps qu’il lui reste, Moe ne sait pas, envoyer un message à ses parents, mais Moe refuse et lui dit de manger, avant de quitter la pièce. Dom manque s’étouffer en attaquant son repas : une lime était dissimulée à l’intérieur, de quoi ouvrir ses menottes ! L’équipe traque Kalil jusqu’au théâtre « le Palace », un lieu qu’il a acheté quelques années plus tôt. Quand l’équipe pénètre dans le théâtre, Dom s’aperçoit que le cadenas n’a pas été refermé sur sa porte. Il sort, voit un ordinateur qui diffuse une prière musulmane, continue à progresser vers la liberté ; pendant que G., Sam et Kensi ont atteint la scène du théâtre. Dom a été repéré, mais réussi à enfoncer une porte donnant sur l’extérieur. D’abord ébloui, il reconnaît très vite les immeubles qui entourent sa terrasse : il est à Los Angeles ! Il a réussi à bloquer sa porte de sortie, ses poursuivants utilisent leurs armes ! Sam, Kensi et G. entendent des coups de feu, provenant semble-t-il du haut du théâtre. Eric cherche à prendre le contrôle des caméras des immeubles voisins. Dom se blesse en sautant d’un escalier, mais continue à chercher une issue. L’équipe progresse prudemment, quand Kensi les appelle : elle vient de trouver le lieu où la vidéo a été tournée ! Dom n’a jamais quitté LA ! Sam met en joue un des terroristes, c’est Moe, armé, qui tourne les talons. Aucun des deux ne tire. Eric reconnaît Dom sur le toit, au moment où de nouveaux coups de feu sont tirés à travers la porte bloquée. Sam se précipite sur le toit au moment où la porte cède. Il voit Dom, vivant, l’appelle : Dom est tellement heureux de le voir ! Un terroriste utilise son arme, Dom vient se mettre à l’abri près de Sam, qui tire pour le couvrir. Un étage plus bas, Callen abat un terroriste. Ce n’est pas Moe ! Kensi dans les escaliers, tire sur Kalil, qui utillise aussi son arme. Dom dit à Sam qu’il va bien, qu’il savait qu’il allait être secouru ; une porte s’ouvre derrière eux, l’homme tire une rafale : Dom fait un rempart avec son corps pour protéger Sam. Il est touché de plusieurs balles. Sam seul sur le toit, abat ce terroriste puis doit se protéger de Kalil et d’un autre tireur, tout en essayant d’aider Dom qui perd beaucoup de sang. Kensi tue un des hommes, quand apparaît un autre terroriste à côté de Kalil. Celui-ci qui croit avoir de l’aide, est fauché par la rafale de G. , la tête dissimulée sous un chèche, se faisant passer pour un terroriste.

G. fait un garrot à Dom, qui a une hémorragie fémorale, pendant que Sam essaie de le réanimer. Eric, Nate et Hetty au QG ont les yeux rivés sur leur écran, Kensi est figée sur sa passerelle. G. s’aperçoit que c’est fini, et tente d’arrêter Sam, en lui disant qu’en fait il enlève encore plus de sang du corps de Dom. Mais Sam ne veut pas arrêter. Même quand G. lui dit que Dom est parti. Sam ne veut pas abandonner Dom. G. lui dit qu’il ne l’a pas abandonné, qu’aucun d’eux ne l’a laissé tomber…Sam, en larmes, cesse ses efforts. G. secoue la tête pour la caméra et Kensi. Celle-ci s’effondre. Hetty quitte la pièce du QG en titubant. Tous ont les larmes aux yeux, ou pleurent.

121 LA 10.png

Source : lien

Évènements majeurs de l'épisodeModifier

  • Suite de Porté disparu. Nous savons qui a enlevé Dom.
  • Deux mois se sont écoulés depuis l'enlèvement de Dom.
  • Décès de l'agent Dominic Vail.

CastingModifier

Personnages réguliersModifier

Personnage Acteur Fonction
G. Callen Chris O'Donnell Agent Spécial du NCIS
Sam Hanna LL Cool J Agent Spécial du NCIS
Kensi Blye Daniela Ruah Agent Spécial du NCIS
Dr Nate Getz Peter Cambor Psychologue comportementaliste
Eric Beale Barrett Foa Technicien informatique
Henrietta Lange Linda Hunt Directrice des opérations
Dominic Vail Adam Jamal Craig Agent Spécial du NCIS

Personnage récurrentModifier

  • Mowahd "Moe" Dusa (Ronald Auguste)

Autres personnagesModifier

  • Agent Nassir (Tom Winter)
  • Iza (Abdoulaye N'Gom)
  • Yari (Ben Youcef)
  • Femme dans le lit (Indira G. Wilson)
  • Ameenah Shah (Aliah Whitmore)
  • Jihadist (Mo Darwiche)
  • Homme du renseignement (Daniel Hugh Kelly)
  • Kalil Abramson (Carlo Rota)

Diffusion & AudiencesModifier

Pays Diffusion Audiences
Drapeau USA.png 2 mai 2010 sur CBS 14,20 M
Drapeau Canada.png 2 mai 2010 sur Global inconnu
Drapeau France.png 16 juillet 2010 sur M6 2,40 M

Musique de l'épisodeModifier

Galerie photosModifier

  • Promo
  • Promo
  • Promo
  • Promo
  • Promo
  • Promo


Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard