FANDOM


Blye, K. (1/2)
Blye, K. (1/2)
Saison
Épisode

16
Titre (V.O.)
Blye, K. (1/2)
Première diffusion (USA)
21 février 2012
Première diffusion (France)
6 juillet 2012
Écrit par
Joseph C. Wilson
Dirigé par
Jonathan Frakes
Épisode précédent
Épisode suivant


Blye, K. (1/2) (VO: Blye, K. (1/2)) est le seizième épisode de la troisième saison de NCIS: Los Angeles.

SynopsisModifier

Kensi est mise en détention alors qu'elle est considérée comme la principale suspecte lors d'une enquête pour meurtre impliquant l'unité de tireurs d'élite dont faisait partie son défunt père.

Intrigue de l'épisodeModifier

316 LA.png

Deeks et Kensi entrent à l’annexe. La jeune femme a du mal à croire que son équipier ne se soit jamais fait larguer. C’est pourtant ce qu’il affirme- d’ailleurs, qui pourrait virer l’homme synonyme de 365 jours de 7ème ciel ! Kensi ricane : elle voit ça plus au sud et beaucoup plus chaud. En fait, il fuit avant que les choses se compliquent. La dispute pourrait dégénérer mais Marty choisit de faire le dos rond.
Ils sont là parce que Kensi a reçu un message des OPS lui donnant rendez-vous, mais l’endroit semble désert. Deeks se dit que c’est peut-être une surprise pour son anniversaire –une vraie puisque ce n’est pas la bonne date, quand la voix de Granger résonne depuis la salle d’interrogatoire. Marty s’étrangle : Kensi a invité Granger ? La surprise vire au cauchemar !
En fait, Granger veut interroger Kensi. Il renvoie Deeks et fait asseoir Melle Blye du côté des suspects…Deeks n’en croit pas ses yeux quand il regarde l’écran de la pièce voisine.

NCIS LA générique.png

Eric est près des bureaux des agents au QG quand Callen et Sam entrent d’un pas pressé en réclamant Hetty. Elle ne répond pas à son téléphone. Marty les rejoint, leur annonce que Granger va soumettre Kensi à la question à l’annexe. L’ambiance est électrique. Hetty surgit enfin et les fait monter à l’étage.

Nell met sur écran une voiture accidentée dans laquelle ce matin un militaire à la retraite, tout juste débarqué d’un avion militaire en provenance d’Hawaï, a trouvé la mort. David Blake faisait partie d’une unité de formation au tir de précision en tant qu’équipier d’un certain Donald Blye. Le père de Kensi. Et la dernière personne ayant eu un contact avec Blake avant sa mort, c’est Kensi…Ce qui pourrait expliquer l’étrange attitude de Granger.

Celui-ci cuisine Kensi ; elle lui répète qu’elle est allée à Hawaï voir l’ancien spotter et grand copain de son père, David Blake, pour avoir des réponses sur la mort de son père. La police prétend qu’il est mort au volant parce qu’il conduisait en état d’ébriété. Or le frère de Mr Blye est décédé à cause d’un type saoul au volant. Il est totalement exclu qu’il ait choisi de conduire après avoir trop bu. Mais le dossier a été enterré, l’unité de snipers dissoute. Donc après avoir été en mission à Hawaï, Kensi s’était débrouillée pour retrouver la trace de Blake ; mais il avait clamé ne rien savoir ; point final.

Granger lui apprend la mort de Blake ce matin même à Los Angeles. Si cette mort s’avère être autre chose qu’un accident, alors Kensi deviendra la principale suspecte de son meurtre…

Dans la salle des OPS, Eric énumère les noms des membres de l’unité de snipers dont la photo est sur le grand écran. Donald Blye, Patrick Phearson, Peter Clairmont, Jason Klemp, Ray Duvont, tous sont morts dans des accidents de voiture. Il ne reste plus que Jay Fisher – mais il a disparu. Si Clairmont est mort en Afganistan en 2006, Klemp et Duval sont décédés dans les mois qui précèdent- et la dernière personne à les avoir contactés est, comme pour Blake, Kensi Blye…

Donc Granger suspecte Kensi…L’équipe accuse le coup. Sam réclame à Eric tout ce qu’il sait sur l’unité de M. Blye. Celui-ci devait participer à une nuit d’entrainement mais a été brulé vif dans sa voiture quand elle a quitté la route. C’est Granger lui-même –apparu soudainement- qui continue : le cadavre a été identifié par la police militaire grâce à son dossier dentaire. La thèse officielle est celle d’un accident dû à l’alcool. Ce que Kensi refuse d’admettre. L’équipe de snipers était en fait une unité spécialisée dans des missions spéciales occultes.

Kensi n’est pas en état d’arrestation, mais elle est suspecte. Il apparait qu’elle n’est entrée au NCIS que pour retrouver la trace de ceux qu’elle considère responsables de la mort de son père.

Sam monte aussitôt au créneau : Kensi est un agent hors-pair avec un dossier impeccable, tout ça est absurde. Granger lui dit que les faits parlent pour eux. Hetty est d’accord avec son équipe, et comptent bien revoir de près ces faits. Granger lui prédit bien du travail pour les infirmer même s’il se doutait de leur réaction. Il commence à sortir quand G lui barre le chemin : depuis qu’il est là il mène une investigation secrète ! Granger lui demande à quoi il veut il veut en venir mais Hetty intervient : elle veut parler au directeur assistant en tête à tête. C’est donc ensemble qu’ils quittent la salle, après qu’Hetty ait rappelé à ses agents qu’ils avaient du travail. Quelques secondes de silence lourd de ressentiment, puis G et Sam partent voir la voiture de Blake.

Dans son bureau, Hetty est très remontée contre Granger, coupable d’avoir piétiné son autorité en gardant le silence, en suspectant Kensi sans lui en parler d’abord. Le Directeur assistant lui fait remarquer que son équipe est tellement soudée que n’importe quelle méthode aurait eu le même résultat. Le mot fait bondir Hetty : il vient de jeter cette équipe d’élite dans le chaos. Elle ne l’oubliera pas. Il lui répond simplement qu’il le sait…

Le véhicule de Blake est entreposé dans un parking de la police qui pour l’instant considère qu’il s’agit d’un accident, ce qui donne un peu de temps à Callen et Sam pour y jeter un coup d’œil. Callen trouve un téléphone dans l’habitacle ; il le glisse dans sa poche après un signe de tête approbateur de Sam. Blake a pris la peine de venir à Los Angeles pour donner des infos à Kensi ; pourquoi pas une lettre, une-mail, un coup de téléphone ? Pour la supprimer ? Mais quelqu’un s’est chargé de lui d’abord : Sam s’aperçoit qu’une mini-charge explosive a détruit le circuit de freins. G murmure que Kensi devient donc officiellement suspecte de meurtre. Sam nuance : seulement s’ils le disent à Granger...

316 LA 2.png
316 LA 3.png










Granger rejoint Kensi à l’annexe. Elle s’énerve, jamais elle ne ternirait la mémoire de l’homme qu’était son père en devenant une meurtrière. Il jette un dossier sur la table en lui disant que son père n’était pas vraiment le héros de l’Amérique qu’elle idéalise.

Dans la pièce à côté Deeks se penche vers Hetty : est-ce qu’elle sait ce qui est dans ce dossier ? Il semble que non. Mais elle l’envoie faire « ce qu’il fait de mieux », ce qui rendrait certainement plus service à sa partenaire que de rester ici. Il sort après qu’elle l’ait assurée qu’elle en prendrait soin.

Pendant ce temps G et Sam mènent la vie dure à Eric qui a du mal à trouver les infos du téléphone de Blake. Nell l’encourage, mais Deeks en rajoute une couche quand il arrive ; c’est bien long alors que là-bas Kensi se contrôle mais que Granger est tout tout proche de la mettre à la torture. Eric obtient enfin un résultat. Pas étonnant que les choses aient été compliquées : Blake était en contact avec quelqu’un de la CIA. G lui demande de se renseigner auprès de l’agence pour savoir qui était le destinataire des appels. Sam ajoute qu’il n’a qu’à les hacker s’ils refusent !

Nell a trouvé d’autres appels pour un certain « Fish ». Qui pourrait être Fischer, le dernier membre de l’unité. Un téléphone brulé, mais dont le dernier appel ce matin est passé par l’antenne de Highland Park. Or le quartier résidentiel le plus proche est un camp de mobil-homes, le Silver Dollar. Où Sam, Deeks et G se rendent aussitôt.

Deeks a un peu de mal à s’extraire du siège arrière de la voiture de Sam, mais ses propositions de prendre plus grand se heurtent à la logique du conducteur : il devrait envisager d’aller à pied… G sait bien que Granger va très vite être au courant pour la voiture de Blake – (au courant de quoi ? A part le trou sur le côté ?) ; et que vient faire la CIA là-dedans ? Sam n’en a aucune idée, mais il voit bien Fischer s’être occupé de Blake après l’avoir fait venir à LA sous un faux prétexte.

Tous les mobil-home se ressemblent, sauf un que Sam désigne : il est entretenu, alors que les autres sont à l’abandon ; une pelle multifonction ou des sachets de rations de combat confirment son intuition. Mais l’endroit est vide. Deeks ramasse un bloc et passe un crayon de bois sur la première page. Un message apparait : Alexandre, abri, 5 h ½. Un rendez-vous, mais trop vague pour en tirer quelque chose. Pendant ce temps, G a chargé Eric de vérifier les caméras du coin. Et ce qui en ressort les fait soupirer. Un visage connu a monté la garde dans les dernières 24h : Kensi Blye.

A l’annexe Kensi apprend que l’équipe de snipers de son père ne faisait pas de l’entrainement de marines mais des opérations sensibles : l’élimination de personnalités étrangères représentant une vraie menace pour l’Amérique. La jeune femme est effondrée. Son père était un assassin ? Mais Granger s’écrie que non, bien sûr, il s’agit de meurtres « légaux ». Kensi comprend que les voyages à l’étranger ne servaient pas à former des snipers dans des pays alliés. Elle réalise qu’il lui a menti en permanence. Granger ricane, ça doit être de famille. Hetty de l’autre côté de l’écran a mal pour la jeune femme. Granger ajoute que, en l’absence du rapport de police sur la voiture, elle est libre de ses mouvements. Kensi attrape sa veste et se rue dehors. La vue d’Hetty lui arrache un « vous saviez ?» haineux. Hetty jure que non, la jeune femme tourne les talons et quitte l’annexe.

Hetty se tourne vers Granger : à quoi rime cette exhibition ridicule ? Granger se justifie : Kensi a choisi le NCIS dans un but précis ; dans son cas, ce n’est pas sans conséquence- même si Hetty pense le contraire. Mais surtout, si jamais elle est coupable, le directeur Vance n’aura d’autre choix que de dissoudre l’équipe… Hetty en reste sans voix.

316 LA 4.png
316 LA 5.png










Kensi est en plein nettoyage de …quelque chose. On frappe à la porte. Elle refuse d’ouvrir. On insiste. Elle soupire, cache son ouvrage sous une couverture et se résigne à entrebâiller la porte. Deeks porte des cafés ; Kensi n’est pas humeur, mais il force sa porte. Il fouille un peu partout, et bien sûr soulève la couverture : c’est un fusil qui est là, démonté. Kensi explique qu’il est à son père, mais ne veut pas dire pourquoi elle était en train de le nettoyer, et préfère changer de sujet.

Bon prince, Deeks lui donne les dernières nouvelles. Kensi marque le coup quand il lui révèle que la voiture a été sabotée – mais le fait que Marty ne lui laisse même pas finir sa question pour l’assurer qu’il ne croit pas une seule seconde qu’elle puisse en être responsable lui met un peu de baume au cœur. Et quand il lui dit qu’ils n’ont pas transmis l’info à Granger, mais qu’il ne devrait pas tarder à l’apprendre, elle réalise qu’elle est en sursis. Deeks sort alors un papier de sa poche. Il savait qu’il aurait à dire à cet instant un truc profond et s’est donc préparé : « Tout va bien se passer ». Il tourne le papier, et murmure que c’est tout – que ça sonnait beaucoup mieux quand il l’avait écrit, qu’il aurait dû l’écrire en latin …il fait du Deeks fumeux à souhait, et Kensi ne peut s’empêcher de rire. Deeks est heureux, il a atteint son but. Il s’assoit près de son équipière qui lui explique avoir gardé le silence sur beaucoup de choses afin de le protéger. Elle n’a pas le temps de finir sa phrase que le téléphone de Deeks sonne ; il finit par répondre, et change de visage : Hetty vient de lui donner l’ordre de ramener Kensi au QG selon le protocole dans le cas d’un agent suspecté de meurtre : la police a donné son rapport sur le sabotage de la voiture...

Au QG (en bas) G et Sam sont avec Eric et Nell qui, grâce à un coup de fil d’Hetty, ont pu établir que le correspondant joint par Blake à la CIA était Alex Harris, l’ancien agent de liaison de l’équipe de snipers de Donald Blye...Mais dès que la CIA a compris que ce dernier pourrait être impliqué dans quelque chose, ils ont cessé de coopérer. Ce qui pourrait faire de cet Harris l’assassin qui aurait repris ses activités quand Kensi a commencé à fouiner. Ils s’interrompent au son de la voix de Granger qui remercie Deeks, et se précipitent à leur rencontre.

Granger est justement en train d’avertir Kensi que la police scientifique a découvert le sabotage de la voiture de Blake- au passage il jette un regard furieux et une remarque soupçonneuse sur Sam, G, et Deeks qui n’ont bizarrement rien vu. Les ordres de Washington sont de mettre Kensi en garde à vue, en l’occurrence en résidence surveillée avec interdiction de tout contact avec son équipe. Deux agents sont là pour la prendre en charge. Evidemment tout le monde proteste, mais le protocole est le protocole...Hetty obtient quelques mots en privé avec la jeune femme. Elle l’assure qu’ils vont faire tout ce qu’ils peuvent pour elle. Déjà Granger s’impatiente, et le voilà parti, avec son escorte et la pauvre Kensi suivie du regard (impuissant) par ses amis. Et par Eric, qui venait en fait leur annoncer que le téléphone brulé de Fisher venait de réapparaitre dans le Vieux Théâtre de la ville.

Eric est de retour dans la salle des OPS avec Nell. Et ce qu’ils découvrent les gênent : Kensi recherchait des infos sur son père depuis des années, et tout ce qu’elle a pu glaner lui a été transmis via ...Granger. Pourquoi n’en a-t-il rien dit ?...

Callen, Deeks et Sam entrent dans l’immense théâtre. Ils se séparent pour retrouver leur homme ; mais c’est lui qui trouve G ! Ils se battent, Fisher réussit à fuir, et saute sur une moto. Quand les agents arrivent dehors, ils se rendent compte qu’il est trop tard, la moto file sur la route...et brusquement explose avec une violence qui ne laisse aucune chance à son conducteur...

316 LA 6.png
316 LA 7.png










Sam et Callen regardent la police scientifique emporter le cadavre de Fischer. Deeks les rejoint ; il a trouvé un téléphone, sans doute celui de Fisher perdu pendant qu’il luttait avec G. Marty suggère que Granger devrait libérer Kensi qui manifestement n’a pas pu piéger la moto depuis sa résidence surveillée. Mais il n’y croit pas plus que les deux autres : il y a des tas de moyens d’avoir programmé la bombe. Sam tente de lui remonter le moral mais son regard alerte G ; il sent le découragement le gagner : tous les membres de l’unité de Blye père sont morts, Harris est sans doute déjà loin. Alors G empoigne le téléphone de Fisher et appelle Eric avec ; si l’ex-sniper l’a utilisé pour contacter Harris, il sera peut-être à même de le retrouver. En même temps, Callen se dit qu’il suffit d’appeler directement Harris. S’il a tué Fisher, il pourrait répondre, par curiosité ; s’il ne l’a pas tué, il répondra – mais ça voudrait dire que Kensi... L’appel ne donne rien !

Kensi se morfond...et tente d’amadouer les agents qui la surveillent : elle doit absolument donner des informations à son équipe, pour empêcher de nouveaux morts. Mais elle se heurte à un refus, toujours en vertu du protocole...et des ordres de Granger !

Du côté de Sam, Deeks et Callen, une idée vient de germer : Kensi a retrouvé la trace de Fisher et de tous les autres ; sans doute aussi de Harris. Peut-être a-elle stocké ses infos sur son ordinateur personnel. Ils décident donc de s’y rendre aussitôt. Deeks essaie bien de se réserver le siège passager, mais se retrouve quand même derrière.

L’ordinateur de Kensi contient effectivement des dossiers cachés-accessibles avec un mot de passe. Deeks – le détective qui détecte – suggère « roidumonde » en hommage à Titanic.

Et ça marche. Toutes les photos et les infos des surveillances menées par Kensi sont là. Fisher était un paranoïaque qui stockait des tas de provisions et d’affaires dans un abri (Sam dit à G que ça lui rappelle quelqu’un...). Les photos montrent que Kensi surveillait le camp de mobil-homes, le vieux Théâtre et un abri pour les populations civiles dans Highland Park. Deeks dresse l’oreille : le mot qu’il a retrouvé dans le mobil home disait : « Alexandre, abri, 5h30 ». Peut-être un rendez-vous avec Harris dans l’abri. Ils décident d’aller vérifier.

L’abri anti-bombardement laisse Deeks sceptique ; Sam lui explique que les murs doivent être fortifiés par l’intérieur. Mais quand Marty émet l’hypothèse qu’il faut être timbré pour posséder un abri, l’ex-SEAL le fusille du regard ; il en a un, pour mettre sa famille à l’abri de toute éventualité. G en rajoute une louche – lui aussi ! Mais là c’est plus pour souligner qu’il s’allie à Sam contre Deeks que par pure vérité... Deeks fait un dernier effort avant de pénétrer dans l’abri dont le cadenas a été forcé : il leur demande de ne pas hurler « agents fédéraux » puisque cela déclenche toujours une fusillade contre eux. Ils progressent lentement dans l’espace encombré. Sam note des empreintes dans la poussière. Il attrape un cylindre de carton et le jette vers le fond de la pièce. Aussitôt une arme apparaît et le carton essuie des coups de feu. Sam hurle « Agents fédéraux »... et le tireur s’arrête aussitôt, au grand étonnement de Deeks. L’homme leur demande de prouver leur identité en lançant leur badge. Sam s’exécute ; l’homme fait alors glisser son arme sur le sol, et sort lentement, les bras en l’air. Il réclame d’être mis en détention à titre de protection...

Et pendant ce temps Kensi réclame une nouvelle fois de passer son coup de fil. Comme la réponse est la même elle lance une attaque foudroyante. Les deux agents de surveillance se retrouvent KO ; elle est libre.

A l’annexe, Harris est dans la salle d’interrogation avec Sam et Callen, Granger et Deeks les regardent sur l’écran de la salle d’à côté. Mais les choses tournent court : il ne parlera qu’à Kensi et à l’endroit qu’il choisira lui-même. Et il insiste sur le fait que lui seul est capable de lui donner des réponses, une vérité qu’elle mérite de connaître. Son intérêt pour la fille de Donald Blye s’explique par un désir de rédemption...

Ils n’ont pas le choix. Sam, G et Deeks plaident leur cause auprès de Granger qui refuse tout net de faire sortir Kensi. Alors ils n’hésitent pas à faire du chantage, le menaçant de révéler en très haut lieu qu’il avait donné accès à Kensi aux dossiers confidentiels sur son père. Granger cède, mais son téléphone qui sonne lui apprend une très mauvaise nouvelle : l’évasion de la jeune femme.

316 LA 8.png
316 LA 9.png










Hetty attend sur le banc d’un parc, et c’est bien Kensi qui la rejoint. Elle lui dit qu’Harris veut la voir ;ça tombe bien, l’envie est partagée. Elle la met toutefois en garde : il n’est pas question d’essayer de le doubler, donc ils seront aveugles et sourds (ni micro ni caméras). Elle lui confie une arme, et lui conseille de faire attention...

Dans la salle des OPS, Eric tape avec frénésie quand G et Sam se ruent à l’intérieur : est-ce qu’ils ont un accès satellite ? Mais il manque encore ¾ d’heure. Par contre, il a trouvé un truc des plus intéressants : Harris et Granger étaient dans la même division à la CIA du temps où la cellule de snipers opérait... Sam propose de s’occuper du directeur assistant dès qu’ils auront prouvé l’innocence de Kensi !

La voiture de Kensi s’arrête dans le Griffith Park. C’est Nell qui est au volant, à l’arrière, Harris et Deeks. Ce dernier met l’ex-agent en garde : s’il arrive quelque chose à Kensi, il aura à faire à lui pour le temps très court qu’il lui restera à vivre. Harris rigole : est-ce que leur chef est au courant pour eux deux ? Est-ce qu’il se ment à lui-même, est-ce qu’il se cache ? En tout cas, cela rend les choses beaucoup plus compliquées !

Dans la voiture, Sam s’inquiète pour Kensi ; elle vient d’apprendre que tout ce qu’elle savait sur son père était faux...Mais G lui rappelle que le pire c’est de ne rien savoir. Evidemment, Sam fait le rapprochement avec sa propre situation. Il lui demande comment il réagira si les réponses qu’il découvre ne sont pas celles qu’il espérait. G répond par la devise de la CIA «vous connaitrez la vérité, et cette vérité vous libérera ».

Au lieu de rendez-vous, Deeks a laissé Harris et Kensi en tête à tête. Le type vérifie que personne ne les surveille. Beaucoup plus loin, Sam et G patientent : le fait de n’avoir ni œil ni oreille sur la scène est difficile pour eux, surtout pour l’ex-SEAL.

Kensi veut savoir pourquoi Harris a tué Blake et Fischer. Sauf que ce n’est pas lui ! Il avait demandé aux deux autres de le rejoindre, pour mettre au point un plan de survie. Ils pensaient alors que Kensi était le tueur. Maintenant Harris sait que ce n’est pas le cas ; son père a bel et bien été assassiné, et son meurtrier est aussi celui de tous les autres. Kensi lui réclame un nom...mais un coup de feu éclate. Touché en plein cœur, Harris s’effondre. Les balles continuent de pleuvoir. Deeks et Nell, Sam et Callen, courent ! Kensi fuit mais trop tard...elle s’effondre à son tour dans les feuilles mortes. L’écran se fige sur son corps inanimé…

316 LA 10.png

Source : lien

Évènements majeurs de l'épisodeModifier

  • Mark D. Clookie est le directeur du NCIS en réalité. En 2013, il est remplacé par Andrew L. Traver qui apparaît dans la série en 2016.
  • C'est le troisième épisode dont le titre fait directement référence à un personnage. Voici la liste complète :
  1. Callen, G (saison 1)
  2. Lange, H (saison 3)
  3. Blye, K. (saison 3)
  4. Reznikov, N. (saison 5)
  5. Kolcheck, A. (saison 6)
  6. Chernoff, K. (saison 6)
  7. Granger, O. (saison 7)
  • Nous apprenons pour quelle raison Owen Granger est à Los Angeles.

CastingModifier

Personnages réguliersModifier

Personnage Acteur Fonction
G. Callen Chris O'Donnell Agent Spécial du NCIS
Sam Hanna LL Cool J Agent Spécial du NCIS
Kensi Blye Daniela Ruah Agent Spécial du NCIS
Marty Deeks Eric Christian Olsen Agent de liaison LAPD
Eric Beale Barrett Foa Technicien informatique
Henrietta Lange Linda Hunt Directrice des opérations
Nell Jones Renée Felice Smith Technicienne informatique

Personnages récurrentsModifier

Autres personnagesModifier

  • Mark D. Clookie, agent du NCIS
  • Peter Clairmont (Spencer Garrett)
  • Alex Harris (Gregg Henry)
  • Agent Carter (Billy Smith), agent du NCIS
  • Agent Bell (Samantha Smith), agent du NCIS

CitationsModifier

Deeks : Dites vous voudriez bien me rendre un service et évitez de gueuler "agents fédéraux" sur ce coup-là ? Parce que ça les pousse à nous canarder.

—Deeks fait équipe avec Callen et Sam.


Diffusion & AudiencesModifier

Pays Diffusion Audience
Drapeau USA.png 21 février 2012 sur CBS 15,47 M
Drapeau Canada.png 21 février 2012 sur Global 2,04 M
Drapeau France.png 6 juillet 2012 sur M6 2,74 M

Galerie photosModifier

  • Promo
  • Promo
  • Promo
  • Promo
  • Promo
  • Promo
  • Promo

VidéosModifier

NCIS Los Angeles - Blye, K. (3x16) promo WITH CAPTIONS00:20

NCIS Los Angeles - Blye, K. (3x16) promo WITH CAPTIONS

Promo

Interférence d'un bloqueur de publicité détectée !


Wikia est un site gratuit qui compte sur les revenus de la publicité. L'expérience des lecteurs utilisant des bloqueurs de publicité est différente

Wikia n'est pas accessible si vous avez fait d'autres modifications. Supprimez les règles personnalisées de votre bloqueur de publicité, et la page se chargera comme prévu.

Sur le réseau FANDOM

Wiki au hasard